PARIS PSYCH FEST 2017

En 2017 nous sommes toujours autant à fond dans l’univers psychédélique. Je dois vous avouer que je me sens de plus en plus confortable sur le sujet. J’ai hâte de vous écrire un long roman sur tout ça, tout ce que j’ai pu apprendre et découvrir en une petite année.

Là on va remettre le couvert avec le festival Paris Psych Fest, et c’est déjà pour ce week-end ! Je suis vraiment heureuse de pouvoir y retourner. L’an passé j’ai adoré l’ambiance, la ferme du Buisson, le photomaton (il faudrait que je recompte combien nous avions imprimé de photos… mais cliquez sur le lien déjà vous en aurez une légère idée…). Je n’avais pas été convaincue par Temples, tête d’affiche, mais étais tombée amoureuse du live des Pauw. Un sacré coup de cœur ceux-là..! On voyait des artistes comme Jacco Gardner ou d’autres regarder des concerts, sans personne autour d’eux, c’était une image sympa. Nous avions dévalisé les stands de vinyles, reconnus des visages du jour au lendemain, (ça c’est l’effet génial d’un festival à taille humaine), acheté des lunettes où tu vois des bokeh à fond qui servent à toutes les soirées depuis…

Alors on va se la jouer comme l’an passé, allez on répète :

Pourquoi, nous, on engine Le Paris International Festival of Psychedelic Music ?

Pour le thème et voir si en salle ça le fait. Le rêve va définir le festival lors de cette 4e édition. Qui n’aime pas rêver ? Je me demande comment ça va être interprété, j’y ferai attention et veillerai même à en faire un retour ici. L’invitée d’honneur est Tess Parks, elle a l’air sublime. J’aime beaucoup ce qu’elle fait, je suis ravie qu’elle ait un peu carte libre sur les trois jours du festival. Ça va permettre d’entrer dans son univers qui a l’air bien spécial.

Le festival change de lieu, le rendez-vous n’est pas à la ferme du Buisson et les concerts seront plus « de nuit » alors on sera capable de comparer, voir ce que l’on préfère pour se laisser envahir de psychédélisme. C’était vraiment cool de se sentir comme à la campagne alors que nous étions en région parisienne, là au Trabendo (ou à la Cigale pour le dimanche) on se retrouve donc en pleine capitale. Aussi, peut être que des nouveaux rejoindront plus facilement l’aventure de ce festival c’est sympa d’être de plus en plus nombreux à le connaitre.

Nous serons présents le samedi. Comme souvent, je ne connais pas forcément les noms sur l’affiche. On m’a parlé de Gong, des gars un peu barrés qui portent des chapeaux farfelus parfois sur scène, parait que c’est théâtral ! Donc mis à part Tess Parks (qui jouera en acoustique le samedi) c’est l’inconnu. Aucun problème, challenge accepted ! Sur l’édition 2016, je prenais en interview les Cannery Terror sans les connaitre. Un des meilleurs échange que j’ai en tête ! Sans compter que le live était dément. C’est ce que j’appelle de la vraie découverte les gars.  Puis, je serai dans ma jalousie le dimanche en pensant au reste des festivaliers devant les Dandy Warhols 🙂

J’ai vraiment la hâte de retrouver un de mes festivals préféré pour tout avouer. À la prochaine !

0 comments on “PARIS PSYCH FEST 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *