Loyle Carner, petit genie

loyle carner

Un gros coup de cœur, bien lourd  ! On devrait des fois être plus charmant envers nos boites mail : c’est là dedans que j’ai cliqué pour entendre Loyle Carner. Je l’ai écouté puis je l’ai lu puis encore écouté pour tomber dans l’excès de ne voir que par lui en boucle.

Loyle Carner : ravissant londonien de 21 ans, qui a déjà partagé des titres avec Kate Tempest, Joey Badass et Rejjie Snow… Rien que ça, voilà pourquoi on le détermine comme un petit génie. Sans compter son flow, son goût esthétique aussi quand on le retrouve à la réalisation de clips. Le bougre a la prose qui plait, façon avant il faisait dans les poèmes…

Il entamera sa tournée européenne dès samedi, en terminant par la France. Ma meilleure recommandation serait de ne pas louper ses passages dans l’hexagone ! Il a percé en 2014 et moi j’ai bien honte de le découvrir seulement maintenant…

Son mantra c’est d’écrire sur ce qu’il fait, c’est-à-dire ce qu’il traverse : devenir adulte. C’est dans toute cette tourmente qu’il nous plonge sur ses titres. Son inspiration lui vient de sa famille, notamment sa mère et son frère, de tout ce qu’il lui arrive autour de lui sur le moment. Dans une interview de fin 2015, il déclarait ne pas vouloir trop presser la parution de son album mais qu’il croisait les doigts pour en sortir un. Finalement, nous on devrait pouvoir rester patients, son opus sortirait cet été, et un nouveau titre va paraître d’ici quelques semaines ! Hâte, hâte, hâte !

Et ce son sera parfait pour ta fin de journée

loyle carner tour

0 comments on “Loyle Carner, petit genie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.