Glenn Hughes, live à Divan du Monde

Glenn Hughes dit « The Voice of Rock », souvenez-vous, a fait parti des groupes Trapeze, Deep Purple, Black Sabbath, Black Country Communion, California Breed…

Nous voilà au Divan du Monde. Le 13 octobre dernier, il est 21h passé quand Glenn débarque avec son guitariste Doug Aldrich (ex-Whitesnake ; ex-Dio) et son batteur Pontus Engborg sous l’admiration d’un public heureux de le voir en carrière solo pour la première fois en France.

Le set démarre alors en force avec le titre de Deep Purple « Stormbringer » où Glenn nous faisait frissonner avec ses cris suraigus et son groove de basse. S’enchaine « Orion » de son album Soul Mover puis « Way Back to the Bone » titre bluesy de son premier groupe Trapeze. Notre anglais est en forme malgré ses 63 ans, il nous dit que la musique est un remède et qu’il est désolé de ne jamais venir en France. Doug raconte aussi que Glenn a fait parti de Deep Purple, c’est une fierté d’avoir fait parti d’un des plus grands groupes de Rock de l’histoire.

glenn divan du monde

Arrive la chanson « First Step of Love » qui n’avait pas grand intérêt pour moi en studio, trop année 80, qui me plait sous cette forme plus Hard Rock. Chanceux à Paris lorsque s’enchaine « Sail Away » de Deep Purple qui de mémoire n’est pas jouée souvent par notre chanteur/bassiste favoris. Glenn nous présente ensuite Doug Aldrich comme étant sa femme, ils finissent même par se faire un smack ! Il est très plaisant de voir leur complicité naturelle sur scène. Doug tente de nous parler en français et avouera à la salle qu’il a un accent de m**** !

Le trio nous livre « Good to be Bad » une reprise du dernier album de Whitesnake composée avant son départ du groupe. Il est temps pour Glenn de quitter la scène pour laisser son guitariste nous en mettre plein la vue avec son solo. S’ensuit le magnifique « Mistreated » qui date de 1974 sur l’album Burn de Deep Purple. Cette version de plus de 15 minutes est vraiment prenante avec une fin où Glenn nous démontre toute sa palette vocale. Au bout d’un moment je décroche un peu, pour moi il n’a plus rien à prouver. On change d’instruments pour un titre de sa carrière solo : « Can’t Stop the Flood ». Glenn quitte de nouveau la scène, laissant libre la place à Doug et Pontus pour un jam enragé. Vient le tour du guitariste de partir pour un solo de batterie de plusieurs minutes. Le son est vraiment très bon je suis agréablement surpris de cette qualité.

Sans titre1

Le couple revient pour jouer « One Last Soul » de l’ancien groupe de Glenn : Black Country Communion où officiaient Joe Bonamassa, Jason Bonham (fils du batteur de Led Zeppelin et ex-UFO) et Derek Sherinian (ex-Dream Theater ; ex-Yngwie Malmsteen).

« Soul Mover » titre très groovy fait vibrer la salle. Cette version est moins funky que le morceau studio avec Chad Smith et Dave Navarro (Red Hot Chili Peppers). Glenn nous dit en revoir qu’il nous aime puis quitte la scène. On sent qu’il est fatigué et que sa voix commence à lâcher.
Deux minutes plus tard c’est déjà l’heure d’un rappel avec « Black Country » de Black Country Communion. Glenn y fait claquer ses cordes comme personne. Pour clore ce magnifique concert le tant attendu et jouissif « Burn » de Deep Purple résonne dans nos oreilles. Mes poils se hérissent, je me revois 9 ans en arrière (lorsque je découvrais le groupe…). Un concert vraiment génial, je me dis que j’ai ça de moins à faire dans ma vie. On retrouvera Glenn Hughes au Hellfest 2016.

Setlist

  • Stormbringer (Deep Purple)
  • Orion
  • Way Back to the Bone (Trapeze)
  • First Step of Love (Hughes/Thrall)
  • Touch my Life (Trapeze)
  • Sail Away (Deep Purple)
  • Good to be Bad (Whitesnake)
  • Guitar solo
  • Mistreated (Deep Purple)
  • Can’t Stop the Flood
  • Jam/Drums solo
  • One Last Soul (Black Country Communion)
  • Soul Mover
  • Black Country (Black Country Communion)
  • Burn (Deep Purple)

0 comments on “Glenn Hughes, live à Divan du Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.