Festival Visions 2016

Nouvelle annonce de festival ! Un festival qui va se passer sur un bout de monde… au Fort du Bertheaume. Je n’en reviens vraiment pas de ce que réalise l’équipe du Festival Visions.

Un week-end improvisé m’a fait retourner en Bretagne il n’y a pas si longtemps, dans la région de Saint Malo, le moins que l’on puisse dire c’est que cette région est belle. Encore plus quand elle festoie. Ayant grandi là-bas je sais de quoi je parle. Vous avez vu comme c’est beau ? (En plus les gens s’y embrassent, merde !). Alors imaginez une version Visions : avec deux scènes sur une durée de trois jours avec tout un tas d’activités à côté ! Qu’est-ce que j’ai hâte. Sans oublier le « festival à taille humaine » que nous mettons à l’honneur cette année et qui, avouons-le déjà, nous correspond bien. La journée Visions c’est gratuit, en plus de la musique on peut gagner un tournoi de Flipper ou s’épuiser sur des tricyclettes (bah quoi ?). À l’heure de l’apéro déguster des huitres (on est habitués aux normandes, il est grand temps de bousculer ça) ou de la barbe à papa pour ceux qui sont moins coquillages. Alors avec tous ces ingrédients, c’est de plus en plus intriguant pour mon imaginaire de visualiser à l’avance ce que ça pourrait donner.

Je suis à la bourre comparée aux copains : moi le line-up je ne peux dire si je l’aime ou pas. Alors j’ai fais une pause dans mon écriture pour faire mon enquête. Dubitative face à l’engouement général, c’est un peu impossible vous savez, le line-up parfait. Dans l’ordre, j’ai commencé par écouter Marietta, qui est en fait un homme, et dont j’ai aimé le titre proposé. Il dit qu’il fait du Reflux Folk, moi j’y entends pas mal de psyché, ça tombe bien c’est l’année où j’ai les grands bras ouverts face à ce genre ! Ensuite j’ai apprécié Yeti Lane qui donne de la mesure à l’improvisation, je compte suivre ça en live avec attention, ça m’intéresse. Ils participent au Levitation France également synonyme de qualitay. Not Waving aura entrainé l’enchainement de plusieurs titres sur mon ordinateur, je l’inscris aussi dans ma liste à voir.
J’ai alors décliné à mes oreilles le panel d’un jeudi d’ouverture programmé très psyché, planant-sexuel, avec de la voix envoutantes, et de la prestation graphique, qui me rend impatiente. Pour la journée de clôture, je note Le Comte venant par exemple du synthé des Juveniles (bah ouais ça parle à l’ancienne rennaise que je suis) qui joue de longues plages improvisées. En fait, c’est peut être bien lui que j’attendrai au tournant. Tout m’a plu à découvrir chez lui (la description, le visuel et la musique) ce sera parfait de tomber sur lui un dimanche à 17h.
Donc, ils avaient finalement raisons les amis. Tout est bon dans cette prog. Les artistes viennent tout autant de Bretagne que d’ailleurs, avec leurs styles bien à eux, de quoi « ouais  ouais » bien donner du kiff à tout le monde en haut du Fort.

0 comments on “Festival Visions 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.