Festival Teriaki 2015

C’était à la fin de l’été (du 27 au 30 août), il faisait beau, il faisait chaud. C’était une bien belle édition 2015 que le Festival Teriaki nous réservait.
Entre des ateliers « découverte » qui pouvait amuser les plus petits comme les plus grands (véridique j’y étais : je l’ai vu cette mamie avec ses petits-enfants !), des installations d’art et des concerts.

Je voulais commencer mon Teriaki par l’installation qui se trouvait au parking des Quinconces. Impossible d’y accéder et pourtant j’ai manqué pas moins de trois crises cardiaques en faisant des allers-retours avec l’ascenseur, en empruntant les escaliers… Mais impossible d’y accéder, vraiment. J’ai choisi la vie. Tant pis pour moi, j’ai vu quelques photos sur Instagram, ça avait l’air vraiment chouette… Quelques échanges de tweets avec le festival me convainquent de me rendre au Bar’ouf. Direction l’atelier Scratch Ta K7 en compagnie de l’artiste Tapetronic. Un café frappé et en avant pour un moment à refaire la bande originale du Roi Lion.

12081597_10207729756299789_2022738069_n

scratch ta K7

Une ambiance « à la cool » comme on aime, Tapetronic raconte son expérience, montre ses différents sons. Il veille à t’apprendre les bases pour scratcher une cassette. Le bon moment quand tu découvres le son que tu as bidouillé toi !

12086791_10207729755179761_1285814585_n

Direction l’hôpital psychiatrique Etoc Demazy pour y passer la soirée. Suivre la lumière blanche…

12080722_10207729755419767_1502061908_n

12084098_10207729755339765_1087283901_n

J’y retrouve RingoDeathStar, mon chat noir préféré. Encore un bon moment en sa compagnie, en plus il connait bien souvent tout le monde ! Même si on s’est perdus par la suite entre la chapelle et les cachots, quelle idée d’y aller seule..! Vous jugerez par vous-même, plus bas.

12067236_10207729755259763_1854019653_n

Moment cocasse et glauque que celui où l’on se rend compte que nous sommes installés dans des civières canapé lorsqu’on décide de s’octroyer une pause.

12081529_10207729755939780_1598847164_n

Les Blue Mountain Expansion ouvre la soirée Performers #1. On en aurait bien pris deux fois. On en reparle.

12081509_10207729755699774_455113214_n

Un festival sans référence bretonne n’est pas un festival.

12071842_10207729754579746_1870161610_n

12083958_10207729754659748_30477568_n

Les voilà les cachots. Il était beau le Teriaki de 2015, il était tout aussi bon dans la chaleur que dans le froid. Et on a ça au Mans. Je suis nostalgie. Merci Teriaki, bisous Joseph.

0 comments on “Festival Teriaki 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.