Blue Mountain Expansion, live Teriaki

Les Blue Mountain Expansion ont ouvert la soirée Performer #1 de l’excellent Festival Teriaki en compagnie -entre autres- de K-X-P, Chris Imler ou encore Deerhoof. Il y a bientôt un an ils sortaient leur premier EP intitulé « Deaf Remission » (présicément le 24 octobre 2014) qui compte (notamment) l’excellent titre « 4417 » et le magnifique, que dis je, le parfait « Whisper » qui clôture l’EP de la meilleure façon qui soit. Pour en revenir au live, les soirées Performers de Teriaki se sont déroulées dans l’ancien Hôpital psychiatrique du Mans, l’Etoc Demazy. Et quoi de mieux pour écouter les BME en live qu’un ancien HP ?! Personnellement je n’ai pas encore trouvé la réponse à cette question.
Le concert a oscillé entre moment de grâce et moment de rage pour notre plus grand plaisir. Leur musique en est une de sentiments, elle vient du cœur, parfois des tripes et c’est ça la force du groupe : on arrive à attribuer à chaque morceau un souvenir qu’il soit bon ou mauvais.

Leur approche de la musique est noble en tout point, même si les guitares ne sont pas toujours accordées, que les voix ne sont pas toujours juste, on s’en fout puisque c’est une musique sincère qui vient directement du cœur du groupe. Délivré durant chaque concert. J’écris cet article totalement à froid puisque le concert s’est déroulé il y a maintenant presque 2 mois et que ma soirée Performer #1 fut rude aussi bien pour mon foie que pour mes poumons. Mais si Greg Saunier (batteur de Deerhoof) est venu hocher de la tête et écouter leur concert, je ne vois pas pourquoi TOI tu n’irais pas faire de même s’ils passent pas loin de chez toi pour profiter de ces éphèbes manceaux qui te feront aimer la froideur de leur tendresse.

0 comments on “Blue Mountain Expansion, live Teriaki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.