Beauregard, LE festival de notre tournée

On l’attend on l’attend on l’attend avec beaucoup beaucoup d’impatience ce Festival Beauregard (est-ce que ça se lit au moins, avec toutes ces répétitions à l’exagération ??) !! Dans notre fief au Mans, y’a des affiches postées chez la plupart des commerçants, de quoi nous faire rager au quotidien encore plus. On  espère beaucoup de lui parce qu’il est pas loin, il est normand : La Manoeuvre a hâte de voir ce que le public normand a dans le ventre (attention celui de Garorock a placé la barre assez haute). Il a l’air d’être assez indépendant, on ne retrouve que très peu d’artistes que l’on croisera partout ailleurs sur les festivals d’été.

C’est encore le duo Homme Boy – La Manoeuvre qui couvrira pour vos jolis yeux ce Beauregard. La Manoeuvre s’est penchée sur la prog’ ce matin et nous raconte :

« Bon tu vois là déjà, Talisco on a shazamé des titres quand ça passait à la radio. Donc c’est super cool d’aller voir en live quelque chose qui nous a déjà fait tilte à l’oreille. J’ai vraiment hâte de voir ça surtout que le petit papier du festoche dit que c’est un son qui fait appelle à la Californie, au folk, au silence, à  l’électro, tu imagines ma curiosité. De ce que j’ai écouté j’apprécie déjà. Dans ce que je vais découvrir il y a Gomina, pour eux direct j’ai succombé à la batterie, à la voix. Il faut que j’essaye de voir les Electric Octopus Orchestra qui ouvrent la scène vendredi, les ayant louper au Garorock, à voir… J’attend aussi les énervés Marmozets, et les jeunots The Goaties = comprendre = samedi je vais en prendre niveau découvertes ! Pour la petite honte je ne connais que très peu Cypress Hill et je sais que je suis attendue au tournant avec eux ! Ensuite je me régale à l’avance d’être devant Christine and The Queens, seule cette fois. Ce sera donc quelque chose d’intime et je veux le vivre allez osons le mot, je veux le vivre intensément. Et je verrais -en moins d’une semaine- ALT-J et Jungle pour la seconde fois !!! Vous verrez dans ma chronique combien ALT-J c’était riche en émotions et combien Jungle nous a donné la patate avant de repartir chez nous. Je le sais je le sens Beauregard sera ouf et dément. »
Quant à l’Homme Boy on sait qu’il a hâte d’entendre parler des scènes de Baxter Dury et de Cypress Hill. Il s’optimise sur la programmation prévue du dimanche et va kiffer de revoir les Django Django (il a même acheté le dernier album en sortant du We Love Green mais trouve que ça ne vaut pas le live). Tout ce qui suivra ensuite le ravit, avec une mention spéciale pour la découverte de Timber Timbre et une appréhension pour Lenny Kravitz, il a peur d’être déçu…

Beauregard le chateau

2 comments on “Beauregard, LE festival de notre tournée

  1. Pingback: Le festival de Christine and The Queens - Engine Your Sound

  2. Pingback: Talisco sur scène - Engine Your Sound

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *