L’avant Festival Beauregard

john workYeah baby, I work with John too !

Et je suis déjà à rédiger un post « before » de festival pour le numéro trois de la tournée. J’ai un peu plus de pression pour celui-là parce qu’on a décidé, cette saison, de se tourner vers des festivals à taille humaine ou plutôt méconnus du grand public. Sauf qu’on a aussi décidé de remettre ça avec le Festival Beauregard parce que l’an passé on l’avait adoré au point d’avoir dû mal à le quitter pour rejoindre nos bureaux. Je vous explique un peu comment c’est du côté des pros ? On avait fait le tour de la France (plus d’une dizaine de festivals sur deux mois) et c’était en Normandie qu’on s’était senti bien. Sur le papier, enchainer les festivals c’est enviant mais c’est aussi difficile de faire la part des choses entre s’amuser et retenir les immanquables à (vous) transmettre après.
À Beauregard, on est accueilli et entouré. Tous les jours, on a plusieurs contacts qui sont disponibles pour nous aiguiller, on a un vrai wifi et de vrais espaces pour travailler. Je me souviens juste que les multi-prises faisaient peur et fonctionnaient bizarrement… Mais bon, ça c’est du pratique qui intéresse moins.

Qu’est-ce qu’on attend de John Beauregard pour sa 8e édition et la 2e pour nous ?

Le A à Z. Cette fois, je serai sur le site du jeudi au dimanche (voir jusqu’au lundi, je suis dispo pour démonter les gars). 4 jours intenses j’imagine, challenge accepted. On démarre doucement et on en prendra plein les oreilles samedi.
Faire des interviews. Pas mal d’aller à la rencontre de quelques artistes qui vont beaucoup tourner cet été, ce sera l’occasion de faire le point et de connaitre leurs envies à eux ! On laisse planer le mystère de qui sera enregistré sur le vieux dictaphone à cassette.
Profiter d’une affiche vraiment pas mal quoi qu’ils en disent (les autres). Les râleurs, les insatisfaits, ceux qui critiquent mais qui sont fiers au fond de l’avoir chez eux ce festival ! Pour ma part, entre voir mon groupe favoris The Kills et narguer mes collègues quand je serai face à Bertignac sur le set des Insus (dédicace à nos pauses dej sponsorisées par Ces idées là), tout va bien.
Faire parler du tremplin. N U I T tremblez ! On était présent lors de la soirée qui leur a permis d’être invité sur une des scènes du festival. On vous attend au tournant ! Ce groupe prometteur sera visible de jour (ahaha) et je vous invite à ne pas les louper vous non plus.

Je vous laisse un « pot-pourri »  de ceux dont je reviendrais en dire de quoi. The Brian Jonestown Massacre. Beck (ALERTE inévitable). The Shoes. The Horrors. Naive New Beaters. Robert Plant (ALERTE inévitable). The Avener. The Kills (OUI OUI OUI). Fakear (parce que à sa maison). Grand Blanc. Beirut. Entre autres hein.

fille love john.jpg_effected-001

mojito calva.jpg_effectedEst-ce qu’il y aura à nouveau les cocktails à base de Calva et des C Choux ?!

homme reeses.jpg_effected-001Est-ce que l’Homme Reeses -que j’ai suivi partout le dimanche- rempilera cette année ?! affiche

0 comments on “L’avant Festival Beauregard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.